Se loger

Le prix à consentir pour se loger à Pontarlier, un des plus élevé du département, est une cause de la perte de population de près de 10% entre 2007 et 2015 (-1 800 habitants). Cet exode concerne probablement, pour l’essentiel, la population jeune, en couple avec au moins un enfant. Les mécanismes traditionnels du libéralisme ont conduit, logiquement, à une hausse régulière du marché de l’immobilier. D’une part des acheteurs potentiels à forte capacité financière et d’autre part une raréfaction de l’offre de résidences principales, en accession ou à la location, ne peuvent conduire qu’à un enchérissement, dans le neuf et l’ancien. 515 logements ont bien été construits entre 2006 et 2016. Mais,  l’augmentation du nombre des résidences secondaires ou occasionnelles (+193) et, surtout, des logements vacants (+227 pour atteindre 737)  a produit un solde de nouvelles capacités à se loger de 94 unités seulement !
Dans le même temps, le parc des logements sociaux a stagné pour rester à 15% environ, très en dessous de l’obligation légale de 20 %. C’est donc la population modeste et pauvre qui est le plus impactée par cette cherté, d’autant que les charges, de chauffage surtout, restent très élevées.

L’intervention de la commune est indispensable pour réduire de façon très conséquente le coût du logement. D’une part en incitant à la rénovation thermique des logements anciens par la création d’une structure d’aide et d’accompagnement pour des rénovations complètes et performantes conduisant à une importante baisse des charges. D’autre part, la création d’une régie immobilière de la Ville permettra une intervention directe pour la rénovation des immeubles dégradés, en lien avec les divers outils existants (Opah, Anah, etc.), et leur mise à disposition, location ou vente, à des tarifs très inférieurs à ceux du « marché ». Progressivement, la combinaison de ces différentes mesures doit conduire à une « masse critique » de logements abordables susceptible de peser sur le marché.
Lire le dossier complet : se loger à Pontarlier

Ce contenu a été publié dans En résumé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *