1.2 – Les interventions directes de la Ville de Pontarlier en matière culturelle

La programmation théâtrale « les Scènes du Haut-Doubs », une exposition « carte blanche » à un artiste et un concert annuel gratuit, « Les Estivales » : voilà l’essentiel de l’action directe de la Ville. Quelques mises à niveau d’équipements relèvent surtout d’un entretien normal, mais sont néanmoins souvent incomplètes. L’ajout de matériel d’éclairage et de son à la salle Pourny profite surtout aux entreprises de spectacles (les « tourneurs »), à qui on persiste à faire un tarif de location « attractif » (moins de 1 700 € pour une capacité de 1 150 à 2 800 spectateurs) (1). Quant à l’équipement du théâtre du Lavoir, il est insuffisant, notamment en matière d’acoustique, inconfortable pour le chant (absence de réverbération) et pour la cabine technique. Enfin, la salle Toussaint Louverture et la salle des Capucins ont elles aussi une acoustique déplorable et le système de vidéo-projection de la salle Morand est totalement inadapté… Il s’agit pourtant là de lieux très largement utilisés par les associations pontissaliennes (tout du moins si la gratuité de leur utilisation voulait bien subsister) !

(1) Chiffres fournis par le site internet de la Ville.

Retour au sommaire

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *